Rallye du Var - 21 et 22 mars 2015

Aller en bas

default Rallye du Var - 21 et 22 mars 2015

Message  Invité le Sam 14 Mar 2015, 15:08

Bjr à toutes et tous,

Alors que nous sommes à moins d'une semaine de l'épreuve, nous avons sur la feuille des engagés au rallye de Toulon 7 équipages.
Il s'agit de :
380 : MARLIN Bruno et RAUCH Diana
381 : AMBLARD Alain et AMBLARD Edith
382 : BLEUSEZ David et BACON Franck
383 : MÉNARD Frédéric et BANUT-LABROUSSE Béatrice
384 : LEPAGE Pauline et LEPAGE Damien
401 : COCHELIN Franck et COCHELIN Valérie
402 : LAMY Jérôme et ZANUTTO Jean-François

Sur le site du DDRMT, 02 équipages supplémentaires sont inscrits :
GEAY Nicolas et ?
LE TURNIER Thierry et LE TURNIER Gaëtan,
Mais seront-ils réellement présents ?

Les infos de la saison, et du rallye sur :  http://www.rallye-moto-tour.com/le-rallye-de-toulon/
où il devrait y avoir les résultats en live.

Zebulon

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Le retour du rallye du Var

Message  Invité le Mar 24 Mar 2015, 16:57

Bjr à toutes et tous,

Les deux équipages cités précédemment ont bien été présents.

Au championnat, dans l'ordre, suite au rallye :
Alain et Edith AMBLARD : 60 points
Bruno MARLIN et Diana RAUCH : 50 points
Frédéric MÉNARD et Béatrice BANUT-LABROUSSE : 42 points
Pauline et Damien LEPAGE : 36 points
David BLEUSEZ et Franck BACON : 16 points
Pas d'autres points attribués ce WE.

Voici mon petit CR du rallye :
Départ de la maison à 08:30 le mercredi matin avec le jumpy, et le side sur la remorque. Je récupère un co-voiturier trouvé sur BlaBlaCar à côté de Nancy pour descendre avec lui jusqu'à Cuers, cela va diminuer les frais d'autoroute de la quasi totalité !
J'arrive sur site à 18:30, et retrouve le "team manager Chief" au camion stationné à SOLIES-PONT.
Petite nuit chez ses parents à HYERES.



Le jeudi matin je dépose le side chez Kawa pour le changement du kit chaine. Il leur faudra usiner la couronne neuve que je ramène, car l'éalésage central n'est pas bon. Il faudra aussi repercer les tous de fixation sur le porte couronne à l'aide d'un plateau diviseur, car les six trous faits par le fabricant du side sont faits à l'arrache !
La chaine livrée ne fait pas le bon nombre de maillons : il en manque dix !
Le PSB (Pignon de sortie de boite) est bien arrivé quand à lui. Donc, il y aura une vieille chaine sur PSB et couronne neufs. Pas top mais il faudra faire avec !
Ma passagère co-pilote arrive en mi-journée, et nous partons faire la reconnaissance du routier et de la spéciale de l'Espigoulier (au dessus de Gemenos dans le 13) avec la voiture. Pour la spéciale du Mont-Faron, c'est impossible à la faire dans le bon sens, car nous montons par la descente pendant le rallye !
Jeudi soir, récupération de l'attelage et retour au paddock, où le camion du Team est arrivé. Environ une heure à tourner sur le parking pour qu'il soit placé à l'endroit où les organisateurs le veulent, c'est qu'il est long l'ensemble "atelier - maison" ! Et que la place sur le parking, bien que grande, ne facilite pas les manoeuvres en raison des rangées de barrières mises en places, des arbres et des candélabres.


Vendredi matin, bricolages divers sur le side sont au programme, avec un premier roulage hors du routier du rallye puisque c'est interdit par le règlement du rallye. Nous irons donc chez Kawa pour remettre une vis manquante au carter du PSB, et partirons sur les gorges entre Ollioules et Saint-Anne d'Evenos pour que Béa trouve ses marques et ses repères dans les courbes qui se sucèdent rapidement. Au retour au paddock, les membres de l'association partenaire "Jeux Vie Comme les autres" sont présents, et nous en profitons pour baptiser le camion qui arrive cette année au sein du Team 212 Kawasaki, et sera par la suite le point de regroupement du team, le point d'assistance des machines et des personnes qui composent le team.
Après cette pseudo cérémonie, il faut encore mettre une chaussette neuve au side car, car l'arière est bien trop usée pour faire le rallye en entier. Il me faudra plus d'une heure pour changer la roue et les plaquettes de frein à cause d'une clavette récalcitrante, mais cela rentre vite dans l'ordre. Demain, nous devons être au départ de bonne heure et surtout en forme pour afronter les 450 kilomètres du jour et les 300 de la nuit qui suivra.

Samedi matin, donc, après un lever matinal (et oui, 06:30) nous arrivons en prégrille dans les temps (heure officielle 08:45:30), et apprenons que les boudins de sécurité gonflables de la spéciale du Mont Farron ont été crevés par des sauvages dans la nuit. Nous partirons avec plus d'une heure de retard sur le programme.
A notre arrivée au CH (Contrôle Horaire) du Mont Faron, il nous est annoncé que cette première montée se fera en liaison, et non pas en spéciale. C'est une bonne initiative, car cela va nous permettre de reconnaitre la spéciale au moins une fois avant de la prendre dans les conditions de course.
Nous arrivons ensuite au Col de l'Espigoulier, et là il y a une file d'attente incommensurable. Seuls 6 pilotes ont pris le départ, le dernier ayant chuté lourdement dans la montée, l'ambulance s'y trouve encore avec le médecin. La spéciale est donc mise en attente. Et hop, une seconde heure d'attente. Il est plus de midi et demi lorsque nous prenons le départ de cette spéciale. Nous avons également été avisés que le second tour est annulé en raison du temps perdu dans la matinée. Nous allons alors faire une belle troisième place SIDE, à 3 secondes et 3 dixièmes du second qui n'est autre que le Champion de France en titre sortant ! Notre 24° place sur cette spéciale (sur 144 concurents) parle d'elle même !
Puis nous nous rendons à l'assistance volante, ravitailons en carburant, récupérons les sachets casse-croute et reprenons le chemin du Faron, où nous sortons une nouvelle fois 3ièmes derrière les deux autres équipages favoris, et à un peu moins de 3 secondes de Bruno et Diana (qui sont tenants du titre 2014 ne l'oublions pas). C'est de bon augure pour la suite du championnat que de les suivre dans un temps aussi raproché.  
Dans l'Espigoulier, dernière spéciale de l'étape de jour, nous claquerons encore le troisième temps de la catéorie cette fois ci à 5 secondes du second.
Ne prenant aucune pénalité sur les liaisons (ni pour avance ni pour retard, et encore moins pour dépassement de la vitesse), nous serons donc à une belle troisième place de jour. Le retour au paddok se fait à environ 18 heures 30, avec l'assistance à faire (vérifications diverses, niveau d'huile, ravitaillement carburant pour le side, montage de la rampe de phares additionnels, mise en place d'un bout de mousse de protection).

Il est grand temps de se restaurer, le sachet casse croute n'ayant pu être ouvert, étant seulement venu se promener dans les Bouches du Rhône et le Var dans le nez du panier ! C'est que la mise en place en prégrille arrive vite, et le lieu du départ se situe à nouveau sur le parking de la plage des mourillons à environ 15 minutes du paddock.
A 20:03,00 nous sommes en place, et prenons le départ à 20:13,00 comme prévu initialement par l'organisation. Nous enchainons alors le Faron, la liaison, l'Espigoulier en prenant systématiquement à ce premier tour de nuit la troisième place derrière les intouchables premiers Alain et Edith Amblard, et seconds Bruno Marlin et Diana Rauch.
De retour au Faron, il nous est annoncé que la spéciale ne peut avoir lieu en raison de bancs de brume importants, et que nous la prenons en mode liaison. Arrivé au col de l'Espigoulier, c'est même motif, même punition, la spéciale est dans le brouillard en grande partie, donc en mode liaison. Nous rentrerons à Toulon en faisant alors une bonne vingtaine de kilomètres dans le brouillard, avec l'idée que l'on aura fait un tour pour rien.

Après pointage dans les délais impartis à la plage des mourillons, il nous reste encore à rejoindre le parc fermé au Palais des Sports où est installé le paddock, puis d'attendre 30 minutes après l'arrivée du dernier pour récupérer l'attelage. C'est le temps réglementaire pour permettre aux concurrents de déposer une éventuelle réclamation.

Nous prenons la troisième place de Jour comme de Nuit en catégorie "SIDE", avec une place de 26° Jour et 35° Nuit, et engrangeons des points pour le championnat. N'oublions pas que le but est d'être sur le podium final à Saverne le 27 septembre 2015.
Nous sommes au classement "SCRATCH RALLYE" (incluant les concurrents qui courrent le championnat, et ceux qui ne le courrent pas) à la place de 24° tout en étant le troisième side.

Nous sommes également classés à la troisième place en catégorie "VÉTÉRANS"

Ce rallye a été pénible par ces temps d'attente, sa météo capricieuse (il a plus de façon aléatoire, et nous n'avons pas eu le temps de sécher sur les liaisons), la difficulté de pointer dans les temps en raison de l'importance de la partie agglomération sur les liaisons, et aussi de la peur de se faire flascher sur la DN8, qui est plus que roulante, où nous aurions pû éventuelement metttre plus de gaz que ne l'autorise la législation pour gagner de précieuses secondes de repos au CH suivant.

Voilà, le premier rallye est terminé.

Je vous dis à très bientôt pour le rallye de la Sarthe, les 11 et 12 avril.

Vous pouvez également nous suivre sur le site CoziGP - Team 212 Kawasaki : http://cozigp.com/Team212
mais également sur Facebook : https://facebook.com/pages/Team-212-Service-Racing/275717509261659?fref=nf

Sportivement

Zébulon


Les photos viendront plus tard.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: Rallye du Var - 21 et 22 mars 2015

Message  jimmy le Mar 24 Mar 2015, 21:40

Super cr et très complet.
Allez bonne saison et gaz
avatar
jimmy
Membre
Membre

Nombre de messages : 31
Age : 35
Localisation : le mans
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Rallye du Var - 21 et 22 mars 2015

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum