TT Supporter Club Magazine - Winter 2017

Aller en bas

default TT Supporter Club Magazine - Winter 2017

Message  Fanch le Ven 08 Déc 2017, 12:24

Le seconde édition 2017 du "TT Supporter Club Magazine" vient d'être (délicatement) déposée dans nos boîtes à lettres.

Surprise déjà sur la couverture !!
Premier titre : French Sidecar Connection !!!!



Puis, plus loin, c'est bien évidemment l'attribution du Trophée Susan Jenness qui trône sur une page signée John Newton.
Là, ce n'était pas une surprise car ce Trophée a été décerné dès l'été.



Cette année, le Trophée Susan Jenness, décerné en reconnaissance de la performance la plus méritoire parmi les compétitrices durant le TT, a été attribué conjointement au duo Sidecar Français composé de Estelle Leblond et de Mélanie Farnier.

Étant l'équipage totalement féminin le plus rapide à ce jour sur le Circuit de la Montagne, Estelle et Mélanie sont rentrées au paddock en 11e position de la Course 1 à une vitesse moyenne de 107.61 mph (173,1 km/h), s'octroyant une Réplique en bronze bien méritée. Leur tour le plus rapide lors de cette course a été de 108.407 mph (174,4 km/h), mais le meilleur était pour plus tard dans la semaine quand elles ont brisé la barrière des 109 mph (175,4 km/h) lors de la Course 2… 109.394 mph (176,0 km/h) pour être précis, une vitesse au tour qui les installait à une formidable 6e position avant qu'un problème de pompe à essence n'ait mis fin à leur progression autour du Circuit de la Montagne dans leur dernier tour.

Estelle a fait ses débuts au TT en 2013 en sollicitant le concours d'un passager expérimenté, Sébastien Lavorel : ils ont fini chacune des courses à la 29e place à plus de 101 mph (162,5 km/h). Estelle imitant en tous points sa mère Sylvie, étant [déjà] elle-même également récompensée par le Trophée Susan Jenness.

Un des huit Sidecars Français engagés en 2015 l'était par Lionel Mansuy et Mélanie Farnier ; ils ont fini chacune de leurs deux courses et ont tourné à plus de 100 mph (160,9 km/h) la seconde, comme ils l'ont également fait en 2016. Cependant, de retour en France, Mélanie a été la passagère d'Estelle et, avec sept victoires sur dix courses, elles sont devenues championnes de France… il était dès lors naturel pour elles d'unir leurs talents pour le TT 2017.

La planification du TT 2018 est déjà en place…
Estelle et Mélanie doivent revenir avec un châssis SGR (Sam Gache Racing) flambant neuf, le père d'Estelle, François, héritant de son ancien châssis.

Le Trophée Susan Jenness est décerné tous les ans à la mémoire d'une membre du TT Supporter Club, Susan, qui a perdu la vie alors qu'elle était Commissaire de piste sur une épreuve tout-terrain au Royaume-Uni. Le TT 2017 a vu plusieurs performances exceptionnelles chez ces dames.

Fiona Baker, accompagnant son Tony de papa, s'est offert un super TT, s'octroyant deux Répliques en bronze pour leurs 8e et 6e places avec des vitesses moyennes en course largement supérieures à 109 mph (175,4 km/h).
Chrissie Clancy, en tant que passagère de Mick Alton et avec seulement deux TT au compteur, a fini son tour le plus rapide lors de la Course 2 à 108.785 mph (175,0 km/h), course finalisée par une 11e place et une Réplique en bronze, ce qu'elle avait déjà obtenu avec une 12e place lors de la première mise en piste des Sidecars.
Le même scénario est à mettre au crédit de Julie Canipa qui, après avoir été la passagère ["lest" est le terme utilisé dans le texte de John Newton] de Doug Chandler lors des éditions 2015 et 2016 du TT, a admirablement secondé le pilote vétéran Greg Lambert pour des 8e et 14e places, ramenant à la maison deux Répliques en bronze.
Accablée par plusieurs problèmes durant la quinzaine, la pilote Sidecar locale, Debbie Barron, se ressaisissant et rassemblant son énergie, a réussi à couvrir la distance lors de la seconde course à une vitesse moyenne de 94.406 mph (151,9 km/h).

Maria Costello, titulaire du Trophée Susan Jenness en 2016, reste la seule compétitrice solo et, à nouveau, elle a pu être fière en décrochant une Réplique en bronze pour sa 18e place à une vitesse moyenne de 112.20 mph (180,5 km/h) durant les quatre tours de la course Lightweight… et quelque chose me dit que nous aurons à commenter les succès de Maria au TT sur 3-Roues.

Félicitations à Estelle et à Mélanie pour leurs performances méritoires au TT de l'Île de Man 2017. Elles vont recevoir leur récompense tant méritée des mains du Président du TT Supporter Club, Roy Hanks, lors d'une cérémonie au TT Grandstand durant le TT de l'an prochain.




Et encore plus ce ne sont pas moins de 4 pages que ce même John Newton consacre aux tribus Sidecar françaises qui se succèdent depuis 1985, l'année du retour des Froggies sur l'île, et pour y être sans coup férir la délégation non britannique la plus importante chez les 3-Roues.

Ne boudons pas notre plaisir.



Bien que le nombre des engagements pour les courses Sidecar ait fondu ces dernières années, un des facteurs très important du maintien du niveau de qualité a été le toujours très respectable nombre des engagements venant de France. Depuis plus de 20 ans, le TT a été l'objectif principal pour un bon nombre d'équipages Français de telle manière que la rigueur nécessaire au Circuit de la Montagne et le challenge consistant à courir des épreuves de plus d'une heure, a eu, en retour, une influence sur l'amélioration de la qualité des courses Sidecar F2 dans les championnats de France.

Tout ceci a commencé en 1985 quand Michel Jacques-Jean ainsi que son passager Loïc Ansquer se sont engagés pour la première fois. Les accompagnant, un certain François Beauchamps qui a été une composante permanente du TT depuis. François se souvient que cette première année a été comme un révélateur. Michel était un des meilleurs en France et est venu avec beaucoup d'enthousiasme et de bonne préparation - du moins le pensait-il. L'équipe a été renvoyée vers le paddock par les Commissaires techniques plus souvent que souhaité pour adapter ceci, renforcer cela, réparer cette autre chose, etc avant d'être autorisée à rejoindre la piste. Hélas, Michel et Loïc ont dû abandonner lors des deux courses (tout comme Dave Molyneux, également "newcomer" cette année-là).




Michel est revenu l'année suivante avec Jean-Claude Huet comme passager, un autre abandon en course lors de la Course 1 mais une 19e place dans la Course 2 et une Réplique en bronze pour chacun d'eux - quel succès ! Une décade est passée avant que Michel ne revienne et, à partir de 2000, il a été rejoint par trois autres équipages - la transhumance Française avait commencé !

Le quatuor Français comprenait Claude Montagnier, qui a participé chaque année depuis, et Bernard Baumier dont le passager était un certain François Leblond ! Baumier a terminé chacune des six course auxquelles il a participé et, en 2003, son passager a été Frank Lélias. À la fois Leblond et Lélias sont revenus courir en tant que pilotes avec grand succès. Hélas, Baumier a perdu la vie dans un crash aérien il y a quelques années. L'attrait du TT était indubitablement un sujet fréquent de conversation durant les manches du championnat de France qui depuis 2002 comprenait un championnat séparé pour les machines F2, bien que les courses étaient courues en même temps que la catégorie F1 à moteurs 1000cc.

À la fois cette introduction au sein du championnat national et l'augmentation des équipes s'engageant au TT a accru la qualité de préparation des attelages et bien que les classements en course étaient lents à le démontrer, la fiabilité était manifeste. Depuis 2000 jusqu'en 2004, il y a eu 36 départs en course de Français et 32 ont rallié l'arrivée ! Les champions de France F2 de cette année-là ont été François et Sylvie Leblond et, depuis leurs débuts en 2003 jusqu'en 2007, il ont amélioré constamment leurs vitesses en course, mais sans pourtant décrocher de Réplique. À la fois en 2008 et 2009, ils ont été les équipages les mieux placés à NE PAS en obtenir, mais tout ça s'est amélioré en 2015 quand une 15e place dans chacune des deux courses les a vu ramener deux Répliques. Ça a été l'apothéose pour Sylvie qui a arrêté le TT en 2011 suite à une blessure à un bras durant une manche Française. Elle s'est vue décerner le Trophée Susan Jenness récompensant la meilleure compétitrice au TT à la fois en 2006 et en 2007. À ce jour, elle accompagne François alors que François courre toujours, bien qu'il ait souvent indiqué qu'il arrêtait la compétition un bon nombre de fois ! Et à ces occasions, la plus jeune fille se joignait à la famille sur l'île…

En 2011, Frank Lélias est revenu, comme pilote cette fois. Deux bons résultats cette année-là, mais pendant les deux années suivantes, il a fait équipe avec Charlie Richardson, un passager Britannique expérimenté de F1. Deux Répliques en 2012 pour des 8e et 10e places, et deux de plus l'année suivante pour des 10e et 7e places, la dernière de ces Répliques étant la seule Réplique en argent gagnée par un Français (jusqu'à présent !). Leur tour en 20 minutes 40.878 secondes en course reste le record du tour Français.

Et les châssis utilisés par ces équipes Françaises ? On pourrait presque imaginer que la fabrication Suisse LCR aurait dominé, mais les Français ont utilisé couramment des châssis Britanniques tels que Shelbourne, Ireson, Windle, Bellas et très souvent de chez (Tony) Baker. Jusqu'en 2013, c'était ainsi. Étape suivante, Sam Gache…




… Constructeur indépendant des SGR, il a fourni l'attelage qui a vu les débuts d'Estelle Leblond au TT. Elle a gagné le championnat Français avec Thomas Quintre l'année précédente, mais pour 2013, elle a sollicité le concours d'un passager expérimenté, Sébastien Lavorel. Ils ont fini leurs deux courses en 29e position, avec une vitesse au tour supérieure à 101 mph (162,5 km/h) et donc imita Sylvie, sa mère, en recevant le Trophée Susan Jenness. Pendant ce temps, François augmentait sa collection de Répliques en y ajoutant deux gagnées en 2012 avec Jonathan Huet comme passager, le fils de Jean-Claude - vainqueur d'une Réplique 26 ans auparavant.

C'était le tour d'Estelle en 2014, gagnant une Réplique en bronze pour une 18e place dans la Course 2 et recevant une fois de plus le Trophée Susan Jenness. Une autre Réplique en 2015, 18e à nouveau et une place devant un autre duo vainqueur du championnat de France, Rémy Guignard et Frédérique Poux. Estelle, Rémy et un troisième équipage Français composé de Franck Barbier et Emmanuel Debroise, tous sur SGR ! Un des huit engagés Français de cette année a été le duo Lionel Mansuy et Mélanie Farnier. Ils ont fini leurs deux courses et ont tourné à plus de 100 mph (160,9 km/h) durant la Course 2, tout comme en 2016. Cependant, de retour en France, Mélanie a été la passagère d'Estelle et, avec sept victoires sur dix courses, elles sont devenues championnes de France.

En 2017, François a eu à nouveau Bruno Picquoin sur la planche, tandis que Franck…




… Barbier est revenu avec le débutant Goulven Crochemore, ces deux-là finissant leurs deux courses. Hélas pour Claude Montagnier, son attelage ne parvenant pas à se débarrasser des Chats Noirs, ratât de peu la qualification, mettant ainsi fin à un épisode débuté en 2000 avec 28 courses achevées pour 29 départs. Mais les stars du show restèrent "Les Filles" ! Avec un tour à plus de 108 mph (173,8 km/h), elles finirent en 11e place. Mais, elles allèrent plus vite durant la Course 2, à plus de 109 mph (175,4 km/h) et étaient 6e à quelques miles de l'arrivée quand la pompe à essence a lâché. Si près du but, mais ce tour à plus de 109 mph (175,4 km/h) était encore à moins d'une seconde du chrono de Frank Lélias en 2013. Décevant, mais elles en avaient assez fait pour recevoir le Trophée Susan Jenness 2017. Pour l'année prochaine, "Les Filles" vont revenir avec un nouveau SGR. (Papa "héritant" de leur vieux châssis !)

François Beauchamps était au TT 1985, il y a été tous les ans depuis [pas tout à fait]. Ses derniers souhaits : une chose à augmenter, les primes de transport pour les équipes continentales, le montant actuel est supérieur à ce qu'il a été, mais inférieur à la réalité. Et le meilleur TT de François ? "1985, bien sûr, ma première année, c'était quand ma passion pour le TT a commencé !“


cliquez sur les pages pour les voir en entier


Dernière édition par Fanch le Sam 09 Déc 2017, 16:43, édité 7 fois
avatar
Fanch
Journaliste officiel TT
Journaliste officiel TT

Nombre de messages : 4728
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 03/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: TT Supporter Club Magazine - Winter 2017

Message  Michel Daire le Ven 08 Déc 2017, 15:13

Merci Fanch !!
avatar
Michel Daire
Prix d'Excellence à la participation
Prix d'Excellence à la participation

Nombre de messages : 359
Age : 65
Localisation : Sud 77
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

default Re: TT Supporter Club Magazine - Winter 2017

Message  Fanch le Sam 09 Déc 2017, 00:44

Liste de tous les sidecaristes français ayant fait la démarche de s'engager au TT depuis 1985, qu'ils se soient qualifiés ou non.
Leur première année est en inversé 'blanc sur noir'.
Les passagers Newcomers ont leur nom suivi d'un *
Les meilleurs résultats sont en inversé 'blanc sur noir'.
En 1998 et en 2009, il n'y a eu qu'une seule et unique course.



avatar
Fanch
Journaliste officiel TT
Journaliste officiel TT

Nombre de messages : 4728
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 03/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: TT Supporter Club Magazine - Winter 2017

Message  Fanch le Sam 09 Déc 2017, 00:49

Liste et premiers résultats des Newcomers sur 20 ans, de 1997 à 2017





avatar
Fanch
Journaliste officiel TT
Journaliste officiel TT

Nombre de messages : 4728
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 03/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: TT Supporter Club Magazine - Winter 2017

Message  DonPedro le Mer 20 Déc 2017, 16:59

C'est rigolo de se rafraîchir ainsi la mémoire avec tes tableaux.
Ça permet de rétablir quelques vérités effacées avec le temps...
Merci Fanch. Very Happy

_________________
...and on the eight day, He invented the Sidecar...
avatar
DonPedro
Prix d'Excellence à la participation
Prix d'Excellence à la participation

Nombre de messages : 820
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 14/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

default Re: TT Supporter Club Magazine - Winter 2017

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum